Communiquer avec son bébé mort avant terme?

De plus en plus de femmes sont victimes de fausses couches et se posent la question du deuil pour les enfants. De plus en plus de sujets sont écrit sur le sujet ce qui est normal car ces problèmes semblent de plus en plus nombreux. Pourtant d’après ce que disent des professionnels ce ne sont pas les fausses couches qui sont de plus en plus nombreuses mais les moyens de les détecter qui sont de plus en plus perfectionnées et l’importance que l’on porte à ce phénomène. Aujourd’hui les femmes sont de plus en plus désireuses d’enfant, elles les ont de plus en plus tard et du coup l’attente est si forte que le moindre problème se tourne en catastrophe. Pourtant ce phénomène est très courant, c’est le traitement qu’on en fait qui change.

Quand on perd un être cher

Ce qui arrive c’est d’avoir envie de communiquer avec le défunt pour savoir si il va bien. On cherche à combler le manque par ce moyen. Seulement un premier problème ce pose avec le bébé c’est celui du langage car si on admet qu’un médium puisse communiquer avec un mort, il faut encore que celui-ci puisse exprimer sa pensée. Or, un embryon ne maîtrise pas le langage.

Des professionnels de l’ésotérisme nous disent que si on dépasse les 6 semaines après la mort, le bébé se réincarne et donc impossible de communiquer. Pourquoi 6 et non pas 12? On ne le saura jamais.
Cette idée est un peu bête car elle devrait aussi être valable pour les adultes.

Si vous connaissez quelqu’un à qui c’est arrivé

Il est toujours délicat d’aborder ce thème mais une chose est sûre c’est que les médiums ne sont pas des gens qui disent non. Avec eux, tout est possible! C’est bien comme ça on a toujours quelque chose à leur payer! En réalité ils ne nous disent que des généralités c’est pour cela qu’ils aiment faire des séances en groupe car en disant des choses sur des personnes au hasard ils sont sûrs de tomber sur des participants qui reconnaîtrons leur cas.

D’un point de vue purement médical la question se pose de savoir a quel moment on a à faire avec un être sensible et à quel moment on ne parle que d’un être en devenir. Les croyances tiennent une très grande part dans ce débat mais il est certain que avant une certaine période, il n’est de toute façon pas possible de communiquer avec un embryon, même vivant, alors pour ce qui est d’une fausse couche on comprend que c’est peine perdue. Donc inutile de croire en l’impossible, cela ne permet pas d’avancer et en plus cela peut même faire plus de mal que de bien.