Polémique sur les couleurs dans la divination

Les couleurs sont parfois utilisées dans la divination, parfois dans des tests, dans des profils mais surtout dans l’interprétation des rêves prémonitoires. Seulement voilà, les choses ne sont pas aussi simples car des gens nous disent que le fait de voir une signification dans les couleurs est une faute et d’autres ne sont pas d’accord sur la signification de celles-ci. Il faut donc faire un effort intellectuel pour aller chercher la vérité là ou elle se trouve, ce que bien-entendu nous allons faire tout de suite.

Le cœur de la polémique

Certains nous disent que les couleurs n’existent pas et que seul certains animaux ont un cerveau qui interprète les informations qu’ils voient. Donc le problème est que si le monde est en niveau de gris, on fait une erreur en attribuant un sens à ce qui n’existe pas.
Nous pouvons balayer cet argument d’un revers de manche car à partir du moment où nous voyons les couleurs nous pouvons leur attribuer une signification.

Un problème plus pertinent

Le problème du sens qu’on leur attribue lui reste entier car si on fait une erreur on se trompe dans la voyance. Et c’est là qu’il peut y avoir débat car le fait de lire son avenir demande de le faire sur des bases solides. Donc si on veut bien faire son travail il faut faire appel à une base comme celle que nous proposons ici et faire aussi un petit peu DiviCoulappel à son vécu. Mais surtout il ne faut pas comme dans tous les domaines de la voyance s’éloigner des bases, c’est important sinon on part dans tous les sens et on fait forcément des choses incohérentes.

Ne pas écouter les mauvaises langues

Il y en a bien de trop sur internet, c’est une chose qui devient même fatigante car cela augmente d’autant toute l’absence de contenu. Du coup, on perd beaucoup de temps pour des choses sans intérêt et on avance plus. Notre conseil dans ce cas est de revenir aux fondamentaux pour trouver de la vérité. Il faut pour cela se tourner vers les livres car les choses les plus construites s’y trouvent le plus souvent.