Savoir gérer ses colères

Nous avons vu dans ce site que de nombreuses personnes se retrouvent confrontées à des émotions dont elles ne savent que faire. Il est vrai que la société évolue, peu c’est vrai, mais elle évolue. Nous savons que l’humain reste humain du coup il n’y a rien à faire, il ne changera pas, c’est donc à chacun de s’adapter à son environnement ou alors d’aller vivre en ermite dans la montagne. Chacun ses choix. Ce que nous voyons en outre c’est que nos aspects négatifs peuvent très vite nous pourrir la vie car ils pourrissent notre vie sociale mais viennent aussi nous embrouiller le cerveau. Alors comment gérer ces mauvaises émotions qui sont pourtant utile dans certains points?

Une utilité toute relative

Cette colère ou ces moments de stress ont selon les anthropologues une utilité qui nous vient du temps où nous étions des chasseurs mais aussi des proies. De ces temps très anciens il nous resterait des réflexes qui nous permettraient de faire certaines choses. Seulement, voilà, nous ne sommes plus des hommes préhistoriques et nous n’avons plus besoin de nous battre pour protéger notre nourriture des bêtes sauvages.

Cependant, pour ressentir le bonheur, il faut aussi pourvoir ressentir des émotions négatives, c’est ce qui nous fait prendre conscience de la valeur des choses. Seulement voilà, certains sont trop dans l’extrême et ils finissent par être imbuvables et en arrivent à avoir des problèmes avec eux-mêmes.

En finir avec ses émotions négatives?

Non, ce n’est pas la solution car comme une cocotte minute sous pression on peut finir par exploser. Mais ce qu’il faut c’est canaliser tout cela.

D’abord il faut arrêter de s’énerver pour un rien et savoir garder un peu son calme en voiture ou quand on bricole ou quand les enfants pleurent. Certes ce n’est pas simple mais savoir ne pas élever la voix à ce moment là est déjà une grande chose. Ce qu’il ne faut pas non plus c’est faire l’erreur de penser que crier, extérioriser est la solution à tout car cela peut être une solution sur le moment mais ce ne sera que temporaire et il ne faut pas aire cela n’importe où. Il faut donc chercher la cause de ces soucis pour tenter d’en éliminer les points les plus stressants.

Faire du sport, faire des activités pour faire sortir les mauvaises ondes c’est bien mais quand on est une mère de famille qui doit gérer des choses ce n’est pas simple. Alors il faut lutter contre ces petits parasites du quotidien, contre toutes ces choses qui nous font du mal. Et souvent ces choses ne sont pas si énorme alors qu’elles produisent en nous de grands effets. C’est ce que nous avons vu avec l’exemple de la circulation routière où l’on peut s’énerver pour un rien. Il faut donc se maîtriser dans ces petits moments là et le reste viendra vite. Ne pas penser qu’il faille tout changer mais commencer par ces petits détails.

Pourquoi?

Parce que si nous avons du mal avec certaines pensées, il ne faut pas oublier que cela peut être encore pire pour les autres qui peuvent vite en avoir marre de nos humeurs et de notre morosité. Pour toutes ces raisons mais pour nous même avant tout il faut faire quelque chose. Une seule solution alors: se prendre en main et cela est valable pour tous les types d’émotions négatives.

Accueillir ces émotions?

Oui, se sentir coupable n’est pas toujours si négatif car cela peut servir de leçon pour plus tard. Se sentir énervé à un moment qui n’est pas le bon peut aussi servir de leçon et permettre de nous faire grandir. Accueillir ces émotions et non les rejeter à tout prix peut aussi se révéler être formateur.