Esprit des enfants en bas âge

La vie réserve parfois des événements difficiles à vivre et bien entendu le décès de l’un de ses enfants en fait partie. dans ces moments là, le questionnement est très fort, on se demande ce que l’on a fait de mal, pourquoi lui, pourquoi nous? Toutes ses questions laissées sans réponses par les psychologues et par la vie en générale amènent souvent les mères à se tourner vers d’autres voies que celles de la science et de la raison. C’est à ce moment que l’ésotérisme et les médiums interviennent.

 

Ce qui se passe

Il est alors tentant de se vouloir communiquer avec l’esprit de son enfant défunt soi par la voie du spiritisme chez-soi en solo, ou alors par l’intermédiaire d’un médium seul ou en groupe. Quand la séance se fait en groupe, la tension est forte, les émotions sont amplifiée par l’effet de groupe et cela, l’animateur le sait. Les réponses fusent et ne peuvent exister que par le fait que la personne pose des petites questions dans lesquelles quelqu’un finit forcément par se retrouver.

Il faut éviter les séances de médium en groupe car elles ne donnent toujours que de petites réponses, toujours évasives mais jamais fortes et ces gens ne sont pas dignes de confiance.

Dans les séances particulières il faut noter en premier lieu que le prix sera toujours élevé mais ls réponses toujours d’ordre général. La plupart du temps le voyant rassure le consultant en disant qu’il reçoit un message d’amour et de bien-être du défunt.

Le spiritisme par soi-même, chez-soi dépend grandement du temps que l’on y passe mais aussi de sa capacité à interpréter des signes. Certaines personnes se disent satisfaites, la plupart du temps elles déplorent le manque de résultats.

Ne pas tomber dans une spirale négative

Il est rapide de tomber dans une sorte de croyance aveugle en le fait que nous pouvons communiquer avec un enfant décédé ou même avec un adulte. Seulement il est clair que toutes les réponses sont générales, que le nombre de médiums qui ne sont rien d’autre que des menteurs frôle les 100% et que cela peut vite devenir une drogue qui n’apportera en réalité rien que du temps perdu et quelques petites satisfactions.

Un conseil

Perdre un enfant est sans doute la plus difficile qui soit. Cela n’est pas et ne sera jamais simple. Aller voir psychologues ou médiums ne sert à rien la plupart du temps car justement seul le temps permet de faire son deuil. Le temps de fait pas oublier mais il permet d’atténuer la douleur car l’humain se fait à tout. Le souvenir ne s’éffacera jamais, c’est pourquoi il ne faut garder que le bon et savoir rester positif même si cela est une souffrance quotidienne. Ce qu’il faut c’est de la volonté, du courage et un brin de sagesse ce qui est difficile.