Des mots sur nos émotions

Le fait de parler trop peut vite devenir lassant pur notre entourage. Sauf qu’il n’y a pas que cela qui puisse nous aider à verbaliser nos émotions, il y a d’autres manières de mettre des mots sur des ressentis. Car c’est une chose qu’il faut faire quand on veut se prendre en main et qu’on ne sait plus trop où on en est. Il faut retrouver sa voie par une carte qui nous indiquera le chemin mais encore faut-il savoir quelle ville pointer sur ladite carte. Pour cela il faut verbaliser et voici deux moyens de le faire.

La case psychologue

C’est la case la plus onéreuse mais pas toujours la plus intéressante. Ce qui se passe avec le psychologue est comme avec le médium. Les deux trouvent toujours des choses à voir, les deux nous disent toujours que notre cas est plus ou moins grave mais dans tous les cas il faut payer et payer cher. Le problème est que tout le monde n’a pas besoin d’en arriver là. Parfois de simples paroles suffisent pour se remettre d’aplomb. L’ennui c’est que les sources d’informations et les points de vues sont si nombreux qu’on finit par se sentir plus malade qu’on l’est. C’est pourquoi nous conseillons de passer d’abord par une autre solution, bien plus économique et tout aussi efficace contre les petits bobos émotionnels.

La classe économique

Un papier, un crayon, une bonne table, du calme et en avant! Oui, c’est aussi simple que cela d’extérioriser ses émotions. Au travers d’un journal intime, d’un bloc note qui nous servira de point de repère, voilà comment on peut se sortir de nombreuses petites situations gênantes du quotidien.

Pour cela il faut écrire, c’est la base mais aussi se relire. En effet, bien des gens écrivent leurs tracas puis laissent leur livre dans un coin. Non, il faut se relire pour bien faire le point sur ce qui ne va pas. Prendre son temps est salvateur dans bien des cas.

Attention à la magie

Nous avons vu dans ce site que certaines femmes se tournent vers la magie pour y trouver les causes de leurs maux. Pour elles, les choses viennent d’un mauvais sorcier qui ferait de son mieux pour leur faire du mal. Or, ce n’est pas le cas. Il est si rare voire si impossible de que la magie existe que cela revient à faire fausse route dans la majeure partie des cas.