Au secours, je fais fuir les hommes!

Il y a les femmes qui tirent sans cesse les mauvais numéros et il y a celles qui n’arrivent pas à garder les hommes bien. Que faire quand même les perles préfèrent partir?

Quand on aime trop

Tomber amoureuse est une chose, aimer en est une autre. Le fait de tomber amoureuse est l’état d’esprit, le ressentit, le fait de se sentir en état de bien-être physique.
Aimer c’est l’attitude que l’on a envers l’autre et là c’est tout une histoire. En effet, nous aimons toutes différemment: Il y a les mère poules, les indépendantes, celles qui savent y faire au lit mais il y a une autre catégorie, celle des « étouffeuses ».

Quand on aime trop

Cette catégorie qui fait fuir les hommes est celle des femmes qui sont trop présentes, qui anticipent le moindre désir de l’autre jusqu’à même anticiper sur les désirs probables de celui-ci. Et quand on parle de désir, on ne parle pas de désirs sexuels car ce serait trop facile et au fond ce ne serait pas si grave, surtout pour lui. Par contre celles qui réfléchissent trop à ce que pourrait penser leur conjoint sur des détails de la vie comme le fait de savoir si on mange des pâtes ou du riz ou qui stressent pour une simple sortie shopping, celles là sont des personnes trop présentes, qui aiment trop, qui font fuir les hommes.

Le mot stress est le plus important dans ce que nous venons de voir car les femmes qui font fuir les hommes sont souvent stressées pour un rien. Elles ne vivent plus pour elles mais pour lui et finissent par faire transpirer ce stress sur leur conjoint qui commence à sentir les premiers effets d’étoufement.

Mais ce ne sont que les premiers effets car la plupart du temps les symptômes ne s’arrêtent pas là. Souvent la jalousie fait son apparition et là c’est le pire car quand monsieur rentre elle ne peut s’empêcher de lui demander où il était et plus ça va plus les questions sont directes.

Du coup, présence trop forte, stress, jalousie finissent à forcer nos hommes à dire stop. Ce point de rupture finit même par se dévoiler chez les plus patients d’entre eux!

Retrouver l’estime de soi

Le problème est un problème de confiance en soi. Le plus souvent ce n’est pas lui qui pose problème mais c’est bien nous. En étant trop stressée, en ne sachant jamais que faire pour lui plaire en étant finalement toujours derrière lui on finit par l’empêcher de respirer et il étouffe.

Il faut retrouver l’estime de soi, certains disent la confiance en soi mais elle vient en second. Quand on s’aime soi-même, quand on est à l’aise dans ses baskets alors on peut aussi lâcher du lest et laisser l’autre respirer.

S’octroyer le droit à l’erreur

Il n’est pas grave de trop saler un steak ou d’oublier une veste chez le teinturier et il faut bien se dire qu’il ne va pas vous quitter pour de petites choses comme celles-ci. De même qu’il ne faut pas fuir les petits disputes du quotidien car elles font partie de la vie de couple, elles permettent même parfois de se réconcilier sur l’oreiller ou de parler après-coup, calmement, de sujets plus sérieux et de mieux se comprendre. Ce qu’il faut bien se dire c’est que les petites prises de sont normales dans le couple.

Remonter le temps

Souvent les personnes qui présentent ce problème sont des personnes qui n’étaient déjà pas sûres d’elles même quand elles étaient enfant. Pas besoin de faire une grande psychanalyse pour s’en rendre compte, il suffit parfois de regarder son album photo et de se remémorer quelques souvenirs d’enfance. Le but est de s’accepter pour essayer de faire un travail sur soi.

Au quotidien

Pas le choix, c’est au quotidien qu’il faudra travailler sur soi pur réussir à se retenir de lui demander si il préfère des pâtes ou du riz et lui faire l’un ou l’autre. Si il n’est pas content, rassurez-vous il mangera quand même!
Ce travail au quotidien c’est savoir se dire qu’il y a une hiérarchie entre les les choses du quotidien et qu’il faut laisser les détails à leur place et non tous les traiter comme des priorités. Il faut se détendre, accepter de ne pas être parfaite et aussi savoir lui demander de sortir les poubelles ou de se faire un peu la cuisine car il aussi il a deux mains!

Savoir quand parler et quand élever la voix

Le problème des personnes qui font fuir les hommes c’est qu’elles ont une certaine tendance à être des cocottes-minutes qui explosent on mauvais moment. Ces personnes ruminent un problème donné et finissent par exploser le jour où il casse un verre alors que le problème qui est à l’origine de cette montée en pression n’a aucun rapport. Il faut dire les choses quand elles arrivent et pas attendre des semaines ou des mois.

En d’autres termes, pour arrêter de faire fuir les hommes il faut se détendre et vivre la vie comme elle vient!