Freud et les rêves

Freud à très vite mis en place une idée selon laquelle dans notre esprit se manifesteraient des idées nettes et précises mais aussi des idées cachées et codées qu’il faudrait mettre à jour pour guérir un patient de ses névroses. Mais Le grand Freud avait-il raison? Ses méthodes étaient-elles les bonnes? Voyait-il l’homme par le bon bout de la lorgnette?

Explorer l’inconscient à fond

Selon Freud il existe deux grandes parties dans nos souvenirs, certains seraient conscients, d’autres inconscients. Il suffirait alors de cherche dans l’inconscient pour chercher la source de problèmes qui nous pourrissent la vie et ainsi guérir pas mal de maux. Facile non? Oui, trop facile car penser que tout vient de là car l’idée d’inconscient reste à prouver mais aussi l’idée que la psychanalyse elle-même soit la réponse et non pas le temps qui passe est déjà un pari osé. Mais admettons, car nous parlons aussi des rêves.

Les rêves comme des codes à déchiffrer

Freud pensait que le rêve se divisait en deux parties car pour lui il y avait une partie manifeste et une partie latente. Il fallait donc prendre en compte tout cela pour connaître les idées d’un patient.

Cela fonctionnait-il?

Selon son inventeur, oui, naturellement. Mais à y regarder de plus près le penchant de Freud pour la sexualité et sa capacité à tout y rattacher est déjà un premier frein. Ensuite le fait de penser que le rêve est toujours une signification est une chose qui est déjà discutable en soi. Aujourd’hui en voyance par exemple on croit au rêve prémonitoire mais cela ne signifie pas que cela existe. Et c’est le même mécanisme de croyance qui se met en place chez Freud car ils croyait que les rêves pouvaient être des reflets de L’inconscient, hors l’inconscient est un concept qui n’est peut-être pas vrai mais surtout il partait du principe qu’une partie de l’inconscient avançait masqué donc qu’il fallait l’interpréter.
C’est sur ce point que nous nous rapprochons de l’ésotérisme et que nous pouvons critiquer l’approche freudienne du rêve mais aussi le freudisme en général car il est clair qu’à partir du moment où un homme commence à interpréter des signes il s’expose à l’erreur. Il n’est pas humainement possible d’être assez objectif et instruit pour connaître avec une rigueur scientifique la signification d’un rêve.

A lire ici, une étude universitaire sur la question du contenu manifeste et du contenu latent d’un rêve.