Le sang détermine-t-il nos capacités divinatoires?

De nombreuses tentatives se font pour tenter de savoir si la voyance existe ou pas et si il est possible de l’expliquer. Comme on tente de comprendre ce qui différencie un magnétiseur d’une personne normale, il est aussi intéressant de tenter de comprendre les médiums et c’est à ce moment là que le sang entre en ligne de compte. La question est de savoir si le sang peut-être non pas utilisé en voyance mais être à l’origine de capacités extra-sensorielles? Et quand est-il des relations amoureuses? Sommes nous plus ou moins compatibles avec tel ou tel groupe sanguin? Essayons de trouver des réponses ici.

Les magnétiseurs et les médiums

Est-il possible que des personnes aient des capacités à ressentir le magnétisme de la terre comme on le dit pour les pigeons voyageurs? Si cette théorie est parfois contestée, bon nombre de gens pensent que les pigeons se repèrent aussi à l’aide du magnétisme de le terre à l’aide d’une particularité sanguine qui leur permettrait d’être plus réceptifs. A la lumière de cet élément il est possible de penser que la voyance et les capacités médiumniques soient liées à une particularité du sang qui permettrait de ressentir en si des choses qui sont extérieures et que les autres gens ne ressentent pas.
Peut-être qu’une charge ionique du sang serait à l’origine de ces capacités mais attention ce ne sont là que des suppositions.

Groupe sanguin et compatibilité amoureuse

Et si sans le savoir certains groupes étaient pus compatibles que d’autres? Longtemps les scientifiques ont pensé que les phéromones n’existaient pas chez l’homme et pourtant des découvertes récentes tendent à montrer le contraire. Il se peut que des personnes ayant certains caractéristiques sanguines soient plus attirées par d’autres. Ceci expliquerait bien des choses quand à la vision scientifique de l’amour, cela pourrait expliquer pourquoi certains pensent sérieusement que l’amour dure trois ans par exemple.

Par exemple, on sait que certains groupes comme le groupe B sont plus rares que le groupe O. Alors, un groupe O a-t-il plus ou moins de chances de tomber amoureux d’un B? Il serait sans doute très intéressant de répondre à cette question, à mois que nous préférions garder tout le romantisme de l’amour ce qui ne serait sans doute pas une mauvaise chose car demander son groupe sanguin à un homme que l’on vient de rencontrer est tout sauf glamour, avouons-le! Le mieux est donc peut-être de garder cette approche scientifique dans un coin de nos têtes et de ne garder que la beauté et le charme de la rencontre sans chercher à l’expliquer à tout prix.