Louis, pas de problème pour lui!

Forcément qu’après la révolution on à vu moins de petits Louis que par la suite. Aujourd’hui, il est clair que c’est un prénom qui revient en force après une baisse des attributions juste après la guerre. Donc il faut dire que les gens ne voient plus l’aspects historique, ils écoutent la sonorité, se fient à la mode, cherchent à revenir à des bases anciennes. Et puis chez une certaine partie de la population ce qui est ancien à la cote. Il n’a plus de consonance négative depuis très longtemps.

Son origine est germanique, aussi il renvoie à l’idée de combat et de capacité à se mettre en avant au cours des combats, on le fait le 25 août.

Louis est quelqu’un qui à un sens des traditions assez développé. Il est assez fort en histoire et c’est assez drôle quand on sait comment ont finit certains Louis. Mais c’est peut-être un clin d’œil ou une revanche car de nombreuses personnes vont être de bons historiens, conservateurs de musées. Mais on peut aussi les trouver dans le milieux des arts. L’image du Louis agriculteur ou éleveur de vaches a vécu. Certes ce n’était sans doute pas la majorité des cas mais il ne faut pas oublier que bon nombre de connaissances historiques dans la psyché collective sont des connaissances de l’histoire proche et comme elle est déjà oubliée par des jeunes, le prénom revient.

Pour illustrer ce propos prenons l’exemple du mot bistrot. Avant quelqu’un qui allait au bistrot était un alcoolique, un pilier de bar. Aujourd’hui c’est un mot à la mode qui sonne bien dans l’oreille des bobos.

Dans le couple il y a différents Louis mais on peut dire que ce sont des gens plutôt compréhensifs et pas énervants.

Les bébés, nous avons oublié d’en parler, se sont des êtres très attachants et qui ne posent vraiment pas de problèmes à leurs parents. Ils sont des bébés faciles et vivre et pas capricieux comme certains peuvent le penser.