Quand le navire coule

Ce qui coule ne remontra pas à la surface, en tout cas pas dans les rêves. Cette approche est importante puisqu’elle permet de comprendre ce que l’on vit dans ses moments là. Le fait de se voir avec des personnes qui sont près de se noyer ou d’assister de loin à la scène, tout à de l’importance mais la première idée que nous dégageons de ce songe est celle qui nous dit que ce qui est perdu dans l’eau le sera pour toujours.

Quand un bateau coule, c’est rarement une petite barque, c’est souvent au contraire un gros bateau que l’on voit sombrer ce qui accentue encore l’idée que des choses importantes seront perdues pour de bon. Quand on est spectateur de cette scène c’est que l’on assiste à la fin d’un couple, la déchéance d’une personne très importante.

Si nous faisons partie du naufrage alors nous prenons conscience de notre propre déchéance et c’est une sorte d’appel de détresse qui est vu ici mais il faut appeler aussi dans la vraie vie. Vouloir nager et se débattre est une très bonne chose, par contre ne rien faire est le signe qu’on à baissé les bras.

Une prise de conscience

C’est déjà une bonne chose que d’accepter que les choses soient perdues car c’est peut-être aussi une bonne manière de reprendre à zéro. Une relation qui se termine c’est beaucoup de chagrin mais c’est aussi une chose qui peut être salutaire car comme on sait que les choses ne reviendront pas à la normale, alors on peut faire son deuil et se concentrer sur le futur.

Une dernière vision

C’est celle de voir des gens naufragés et non le navire. On les voit avec leur gilet de sauvetage. Dans ce cas on voit bien encore la corrélation entre la perte de quelque chose de matériel et le fait d’y survivre. Ici, comme pour le côté amoureux de la chose, il faut faire son deuil de ce qui est perdu et se dire qu’il sera possible de retrouver des choses plus tard. Comme le montre le gilet de sauvetage, le plus important est d’être en vie.