Parler plus doucement à ses enfants et se faire comprendre

Des femmes culpabilisent car au lieu de parler normalement à leurs enfants elles ne peuvent s’empêcher de leur crier dessus, alors que faire? faut-il chercher à changer ses petits ou la faute vient-elle de celles qui se comportent mal? Voila une réponse que l’on entrevoit déjà, la question est maintenant de savoir comment y remédier.

Un premier point positif

Si on en arrive à se poser la question et à lire ces lignes c’est que l’on a déjà prit conscience de ce qui se passe. C’est pour cette raison que fait de chercher une réponse est déjà en soi un premier élément de réponse et un pas important. Ensuite il faut passer à la seconde étape qu’est le fait de comprendre pourquoi on arrive pas à se maîtriser. Est-ce la reproduction d’un comportement parental passé? Les choses ne sont toujours aussi simples mais c’est une chose assez fréquente. Sinon, son propre caractère, son environnement peuvent expliquer la chose.

Mais ce qui compte c’est donc cette prise de conscience car elle permet l’action.

Pas besoin de crier!

Oui, c’est vrai, il n’est pas utile d’élever la voix pour se faire comprendre, les enfants ne sont pas sourds et en plus ils garderont sûrement un mauvais souvenir de cette période et risquent en plus de reproduire ce modèle sur leurs propres enfants. Il faut donc apprendre à se maîtriser et ça c’est un travail à faire sur soi, pas de miracle possible. Il existe des manières de comprendre les choses mais quand on se dit que quelque chose ne va pas, dans un cas comme celui-là, il n’y a pas de temps à perdre. Et puis il n’est pas si difficile de se dire quand on crie qu’il est possible de se contrôler. Se dire « Mais pourquoi je crie? », « il faut que je baisse d’un ton » au moment où on le fait est possible.