Le New Age: Entre ésotérisme et religion

Il n’est pas très simple de décrire le New Age tant les courants de pensées qui l’influencent sont nombreux. C’est pour certains une manière de penser, pour d’autres une véritable religion quand mais cela reste la plupart du temps une idée un peu fourre-tout que l’on utilise pour décrire des pensés dans lesquels spiritualité et envie de changer l’homme cohabitent.

Un postulat de départ: Changer l’homme

C’est ce que souhaite le New Age, ce mouvement un peu hippie, c’est que l’homme revienne aux sources, qu’il soit meilleur en revenant à la spiritualité et en rejetant les valeurs du libéralisme et de la société de consommation. Ce n’est pas pour rien si ce mouvement est né pendant les années soixante. A cette époque les mouvements anti-tout fleurissaient aux quatre coins du monde au milieu des fumées des pétards, des manifestations ou des réunions politico-philosophiques des bars à la mode.

Des influences nombreuses

Trop nombreuses diront certains qui trouvent que le New Age n’est rien d’autre qu’un agrégat un peu anarchique d’idées déjà existantes. En effet, il est clair que le New Age n’est rien d’autre qu’une accumulation de concepts religieux surtout et parfois même politiques. Allant du bouddhisme au chamanisme en passant par un peu de christianisme et beaucoup d’hindouïsme, on le voit ce courant ne manque pas d’inspiration. Mais ce n’est pas tout car on a vu que le New Age est anti-libéraliste alors pourtant il met l’humain au centre de sa doctrine en mettant en avant que celui-ci possède une grande force personnelle qu’il se doit d’exploiter.

La faille

C’est là que ce trouve la faille car si au départ il est intéressant de voir qu’une doctrine qui promet un changement radical apportant paix et bien-être, le fait que l’homme soit mis en avant n’en reste pas moins dérangeant car c’est justement ce que font de nombreuses sectes. En effet, pour embobiner leurs fidèles, les gourous tiennent souvent le discours consistant à dire que les capacités de l’individu sont sous-exploitées. Pour ce faire ils disent à leurs victimes qu’elles ne sont pas comprises par la société mais qu’elles ont des capacités insoupçonnées que le groupe (la secte) permettra de mettre en avant.

Mais le New Age ce ne sont pas que des sectes et des arnaques, se sont aussi des livres, des courants artistiques, des groupements plus ou moins sérieux. Bien des personnes ou oeuvres sont associées à ce mouvement ou veulent s’y associer mais en fait dans de nombreux cas ce n’est pas très clair et donc pas dangereux.

L’ère du Verseau

Le New Age c’est le nouvel-âge, c’est à dire le changement qui correspondrait à une position des planètes dans l’univers en fonction des croyances astrologiques. D’ou le rapport avec le signe du Verseau.

Des penseurs plus ou moins connu

Parmi les grands noms du new age se trouvent des actrices comme Shirley MacLaine qui écrivit une dizaine d’ouvrages sur le sujet mais aussi des critiques comme David Spangler qui après avoir été considéré comme un des pères fondateurs du courant se verra déçu par celui-ci et finira par écrire des livres le dénonçant.

Notre idée sur le sujet

Il n’y a pas de danger à aborder ce courant dans l’immense majorité des cas, puisque la plupart du temps l’approche reste naïve. Il semble cependant que certains l’utilisent et qu’il puisse alors devenir dangereux mais c’est surtout de certaines personnes dont il faut se méfier plutôt que du courant lui-même qui est au font confus et un peu naïf.