En finir avec ses peurs

Les peurs de faire les choses sont un frein tellement fort dans la vie qu’elles peuvent littéralement la pourrir et s’installer sur la durer. Cela va de la peur de faire ses papiers, à celle de se tourner vers les autres et même de faire des petites choses du quotidien comme prendre des décisions dans le couple, si on est à deux. Quand la vie devient un calvaire, alors là il faut faire quelque chose.

Les origines du mal

C’est souvent une chose qui est dans le caractère de l’individu depuis l’enfance. La plupart du temps les personnes victimes de leurs peurs sont des personnes effacées et qui offrent déjà un terreau fertile à ce genre d’attitude. C’est une chose qui est le plus souvent exacerbée après avoir subie l’attitude tyrannique d’un mari, d’un père ou même d’une mère. Une agression peut aussi être à l’origine de ces peurs. Mais il arrive aussi que cette installation soit plus insidieuse et là c’est tout aussi dangereux et difficile à sortir que sans élément déclencheur.

Cela-dit la combinaison qui est à l’origine de la peur est prédispositions naturelles et événement traumatisant.

Une situation qui s’installe

Le plus souvent la peur d’agir s’installe au fil du temps et plus elle est longue, plus il devient difficile de s’en sortir.
Souvent ce problème s’amplifie quand on pense bien faire en essayant de se rapprocher de ces racines, de sa famille des lieux familiers. En effet, cette attitude n’est pas une bonne chose en vérité car le fait de se rapprocher de ses racines n’est en fait qu’une manière de se replier sur soi et de ne pas affronter le monde qui nous entoure. La famille, quand les choses se passent bien avec elle, fait pourtant de son mieux pour nous aider et en fait elle nous enfonce. Elle est en réalité de bonne foi mais non, elle participe à cet enfermement alors même qu’elle fait tout pour nous aider. Il faut donc prendre conscience que vaincre la peur est d’abord couper le cordon ombilical avec sa famille. Cela ne veut pas dire rompre le contact mais prendre conscience qu’il faut voler de ses propres ailes car les parents, les proches ne seront pas toujours derrières nous pour nous épauler mais aussi qu’il n’est pas dans leur rôle de faire cela.

Apprendre à se débrouiller seul

Vaincre la peur c’est avant tout prendre conscience que nous devons prendre nos propres décisions et faire nos propres choix de vie. C’est pour cette raison que c’est là le premier pas.

Ensuite il faut apprendre à exister pas à pas et en partant du bas de l’échelle car vaincre sa peur de l’eau en sautant tout de suite dans une mer froide et opaque n’est pas la solution. Non, si on a peur de l’eau il faut commencer par faire trempette dans le petit bain de la piscine en commençant par un pied puis le corps et enfin la tête. Après on peut commencer à envisager les choses plus compliquées.

La vie quotidienne

Il en va de même pour toutes les petites autres choses de sa vie. Certaines personnes pourront trouver une grande aide dans un simple agenda dans lequel ils noteront les choses à faire ainsi que leurs progrès.

Il faut donc commencer par de petites choses comme sourire dans les commerces, dans la rue, sur les photos. Il faut arrêter de remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même c’est pour cette raison que l’agenda est une chose qui aide beaucoup.

Pour aller plus loin

Après quelques mois, car il y a peu de chance que les choses se facent en quelques jours, il faudra envisager de faire un voyage et d’aller vers les autres. Parler, établir des contacts, peut-être même retrouver l’amour, les choses plus poussées qui nécessites une plus grande planification deviennent envisageables. En finir avec sa peur d’agir devient alors possible et devrait même à ce moment là prendre bien forme.