Pourquoi personne ne me prend au sérieux?

Des femmes se demandent sur internet si elles n’auraient pas quelque-chose qui ne va pas chez-elles car elles ne savent pas pourquoi mais il semble que personne ne les prennent au sérieux quand elles parlent. C’est peut-être un problème de confiance en soi mais c’est peut-être aussi un problème de communication ou d’histoire personnelle. Nous allons ici tenter de démêler le vrai du faux en partant du principe que la personne qui se pose ce genre de question ne peut pas être complètement idiote.

Les symptômes

Parfois certaines femmes se sentent dévalorisées quoiqu’elles fassent et surtout quoiqu’elles disent. C’est ce qui arrive quand on ne sais pas quoi dire mais surtout le plus souvent quand on part perdante. Car le plus souvent ce n’est pas juste le seul discours qui pose problème mais aussi une attitude qui n’est pas la bonne.

En cherchant bien les femmes qui souffrent de ce genre de problème ce rendront compte que ce n’est pas juste le fait de parler qui est problématique mais que cela relève de quelque chose de plus général, c’est comme-ci dès qu’elles entraient dans une pièce elles étaient l’objet de rires et de moqueries. Mais ce n’est pas le cas si elles y réfléchissent bien, en tout cas pas dès le début, il y a toujours un moment où les choses basculent. En tout cas normalement. Si ce n’est pas le cas, si les la personne a des problèmes dès la première heure passée avec des inconnus c’est qu’elle se fait des idées.

moquerie

A moins d’être vraiment stupide, il n’y a pas de personne qui se ridiculise systématiquement en présence d’inconnus pour la première fois. Alors le problème vient d’ailleurs mais d’où?

Attention à l’enfance

Le freudisme nous a laissés de mauvaises habitudes très tenaces. Par exemple le fait d’aller chercher dans son enfances des réponses à des problèmes d’aujourd’hui. Ce n’est pas toujours une bonne chose à faire car comme dans la voyance on trouvera toujours une réponse dans notre enfance sauf que cela ne suffira pas à résoudre la problème. Les choses ne vont pas se résoudre parce que l’on aura découvert que quand nous étions petites nous avions un papa qui n’était pas là ou que nous avions une maman envahissante. Non. Les choses vont commencer à se résoudre quand nous ferons un travail sur nous-mêmes.

Tout n’est pas de la faute des autres mais…

Quand on ne se sent pas bien, ce n’est pas toujours avec tout le monde. Il ne faut pas oublier que les groupes humains sont souvent mauvais car l’humain est naturellement bon quand il est enfant mais en grandissant ça ce gâte et l’effet de groupe, donc d’impunité augmente ce fait que des groupes entiers peuvent faire preuve de violence. Par exemple les supporters mais il n’y a pas qu’eux, il y a aussi les groupes de travail, les groupes syndicaux…

Mais que faire?

Le plus souvent, si on se sent ridicule ce n’est qu’un manque de confiance en soi. Il faut corriger le tir en travaillant ses sujets et en apprenant à s’affirmer. Il faut par exemple savoir dire non, c’est très important.

Si on ne raconte pas n’importe quoi il n’y a aucune raison que l’on ne nous prenne pas au sérieux.

Si on ne parle pas en perdant ses moyens, tout devrait bien se passer.

Les autres ne rient peut-être pas toujours en nous regardant. Surpoids, manière de s’habiller ne font pas rire tout le monde, il y a toujours des hommes qui aiment les femmes rondes, des femmes qui trouveront jolie les couleurs de certains vêtements…

Donc c’est bien sur soi qu’il faut faire un travail. Pour avoir confiance en soi et donc être accepté par les autres il faut sortir de sa coquille, affirmer clairement ses goûts et ses choix.
C’est la clarté qui est la réponse à tout. C’est la base de tout, il ne faut pas donner dans la demi mesure. Il n’y a rien de pire aux yeux des autres qu’une personne qui ne s’assume pas.