Les prophéties de Daniel

La bible renfermerait un code qui dévoilerait l’avenir du monde mais ce n’est pas de cela dont nous parlons aujourd’hui. Ce dont nous parlons c’est d’un homme qui aurait eu une vision du monde dans l’avenir.

Le livre de Daniel

C’est une partie de la bible qui est particulière car elle est écrite en plusieurs langues. on sait que la plupart du temps les livres des apôtres n’ont pas écrit leurs livres eux même mais là c’est presque une preuve en elle-même.

Ce qu’il prédit

C’est avant-tout l’affrontement de grandes puissance qui aboutirait à la naissance d’un monde unique. du coup, pour certains on parle de fin du monde car après la troisième guerre mondiale un seul monde survivrait mais il est aussi possible que le monde en question apparaisse après accord politique. Tout dépend en fait de la manière dont on aborde les choses.

Mais il y a aussi une autre manière de voir les choses dans le monde des prophéties et dans celle-ci en particulier. N’oublions pas que nous sommes dans un livre biblique et que la vision religieuse y ait donc importante, ainsi il se peut fortement que la vision des quatre royaumes soit aussi plus spirituelle avec une vision de la vie. Aussi la vision de Daniel pourrait être celle d’une cohabitation entre le paradis, le royaume des hommes, l’enfer et le monde spirituel par exemples.

Quel avenir pour le monde?

Si certains voient l’apocalypse il n’y à pas de véritables raisons d’en avoir peur puisque les croyants en l’apocalypse sont nombreux et que les différences de traductions, les points de vus des écrivains de ce livre de Daniel, leurs intentions réelles font que la peur de l’apocalypse est vraiment injustifiée. Il est clair aussi qu’une troisième guerre mondiale n’est pas pour les années à venir ne serait-ce que parce qu’aujourd’hui les interdépendances entre pays sont trop grandes et que les hommes de foi sont de très mauvais économistes qui ne tiennent jamais compte de ce paramètre, et pour cause, ils ont écrit à des moments où l’économie moderne telle que nous la connaissons n’existait pas encore.

Ce point qui stipule que les hommes de croyances ne sont pas mathématiciens, ni économistes est important car si ils l’étaient ils ne feraient jamais certaines des les prophéties.