Quinquagénaire et alors?

A cinquante ans on est pas déjà des seniors contrairement à ce que certains disent. On est adulte dans la force de l’âge et il est toujours utile de le rappeler.

Ce qui est parfois difficile dans la rencontre tardive

Refaire une vie à 50 ans ce n’est pas toujours simple. En effet, avec la perte de confiance en soi que peut engendrer une rupture tardive mais aussi la perte de revenu et de patrimoine qui va souvent avec, il est logique de se dire que certains y regardent à deux fois avant de se remettre en couple.

Pourtant toutes sortes de solutions existent

Certes quand on s’aime il n’y à pas de question à ce poser mais ceux qui ne se posent pas de questions ne liront pas ces lignes. Les autres en revanche se demanderont si elles font le bon choix.

Comment répondre?

Il faut se demander si on aime pour aimer ou si on aime pour la sécurité. En effet, de nombreuses femmes se sentent vulnérables sans un compagnon ayant un certain niveau de revenu. Elles veulent de la stabilité affective avant-tout mais un peut de stabilité matérielle ne fait jamais de mal, à l’image de ces annonces qui passaient jadis dans les journaux où les femmes demandaient des revenus précis. Aujourd’hui cela est différent avec internet mais il existe de nombreux sites qui demandent à leurs clients de donner une fourchette de prix dans leurs revenus.

Quand il faut se lancer

Il n’y a pas de honte à vouloir refaire sa vie et il faut écouter son coeur. Les enfants ne sont pas toujours d’accord mais ils n’ont pas à décider de l’avenir de leurs parents, ce qui arrive souvent avec les mères de famille.

Il faut avoir confiance en soi et mettre en avant son expérience pour se dire que l’on peut réussir une nouvelle relation après 50 ans. Le fait de faire des projets est un moteur qui fait vivre heureux. Tout le monde à droit au bonheur et à le droit de devenir acteur de sa vie.