Le concept de la rétrogradation des planètes

Pour comprendre les mécanismes de l’astrologie, il faut encore en connaître les principes de base. Ces principes permettent de comprendre de nombreuses choses sur la pratique de la divination par les astres. En effet, avec tous ces mouvements il n’est pas toujours facile de s’y retrouver mais c’est aussi cela qui fait l’attrait de la pratique. Par contre, il n’est pas si simple de faire certaines choses et justement, la compréhension de ce concept de rétrogradation en fait partie. C’est pourquoi nous allons aujourd’hui tenter de l’aborder de la manière la plus simple qui soit.

Alors la rétrogradation qu’est-ce que c’est?

C’est dans pour le dictionnaire le fait de perdre des positions ou d’une manière plus générale, c’est le fait de reculer. L’ennui pour les planètes c’est qu’on sait qu’elles ne reculent jamais vraiment, elles avancent dans leur ellipse, imperturbables. Mais il est clair que du coup, il va falloir faire un effort de penser et de réflexion pour comprendre tout cela.

Il est possible de trouver une définition complexe mais c’est une chose qui n’est pas facile à aborder tant que l’on a pas compris une chose simple. Ce qu’il faut d’abord comprendre c’est que la rétrogradation planétaire est une illusion d’optique. La Terre suit son mouvement le long de sa trajectoire mais elle tourne aussi sur elle-même. C’est pour cette raison qu’il est possible de voir cette illusion car n’oublions pas que les constellations bougent aussi et qu’elles le font sur un plan en trois dimensions. Dans ce plan se trouve la profondeur aussi des planètes qui tournent ne le font pas que de bas en haut ou de droite à gauche, elles décrivent aussi un cercle qui se voit sur la profondeur.

Imaginons maintenant une planète, la nôtre qui tourne sur un plan en trois dimensions. Depuis cette planète nous en regardons une autre qui bouge aussi selon une révolution en trois dimensions. C’est donc bien la combinaison de ces révolutions qui forment ce que l’on nomme cet effet de rétrogradation planétaire que l’on retrouve sur les cartes du ciel sous la forme d’un grand « R ».