Je suis vraiment trop jalouse!

C’est un sentiment humain que d’être jalouse, c’est même souvent une preuve d’amour puisque la peur de perdre l’autre est la source de cette attitude. Que faire quand on est trop jalouse? Comment faire confiance?

Le premier des symptômes

La jalousie vient quand on le fait de se poser des questions sur l’autre commence à parasiter la vie quotidienne. Elle devient maladive quand on ne pense plus qu’à cela et qu’on est même tentée vers des extrêmes comme suivre celui qu’on aime ou faire ses poches et fouiller dans ses affaires. Le problème peut venir d’un adultère passé, bon nombre de femmes sont jalouses car leur ex pu même leur compagnon du moment les a trompées mais il arrive aussi dans de très nombreux cas que le problème viennent d’un changement chez soi, la confiance n’est plus là.

Confiance en qui?

C’est là toute la question car il semble en fait que la jalousie ne soit pas tant un manque de confiance en l’autre qu’un manque de confiance en soi et même un problème. Pour le psychanalyste Jacques Lacan le problème vient de l’enfance et est un problème à régler avec la mère. La manière dont on vivrait cette première jalousie serait déterminante pour la suite des événements. Nous n’avons rien contre le psychologues mais cette théorie est rigoureusement idiote! Et même si c’est Lacan qui l’a sortit, elle n’en reste pas moins sans intérêt.
Pourquoi? Vous pensez vraiment que s’allonger sur le divan d’un psy et remonter jusque ses souvenirs maternels vas tout changer? Non, car bon nombre de personnes jalouses ont eu des parents formidables et aimants. D’autres ont eu de mauvais parents, bref il n’y a pas de règles.

En revanche, parmi les gens qui ont des problèmes de jalousie on remarque que la plupart souffrent d’un manque chronique de confiance en eux et qu’ils ne sont souvent pas dans de bonnes passes dans leur vie quotidienne au moment où ils font leur crises de jalousie. Le fait de rencontrer des problèmes dans sa vie se répercute nécessairement sur le couple et il est inutile d’aller chercher dans l’enfance pour s’en rendre compte. Il faut donc faire un travail sur soi à ce niveau.

Quand l’autre est réellement infidèle

Oui, cela arrive aussi, il n’y a pas de fumée sans feu. Il faut alors bien prendre conscience, dans ce cas, que vous n’y êtes pour rien! Que vous soyez la plus belle ou que vous vous laissiez aller, rien ne justifie les incartades de l’autre car si vous en aviez été la cause il vous en aurait parlé et ne serait pas allé voir ailleurs en se cachant. L’homme est ainsi fait, il est attiré par les formes des femmes, par la vue, ses instincts vont dans ce sens. Il ne faut donc pas culpabiliser, il se peut que vous ayez des choses à vous reprocher mais vous n’ètes certainement pas à sa place alors pas de crainte à avoir.

Deux types de jalousies

Il y a deux types de réactions, à savoir la réaction de vouloir tout casser et de vouloir en prendre un pour taper sur l’autre et il y à la réaction de celles et ceux qui sont malheureux et qui souffrent de cette situation.
Dans tous les cas, la jalousie est une gangrène contre laquelle il faut lutter le plus tôt possible sinon elle s’installe et devient de plus en plus envahissante.

Que faire concrètement?

Nous venons de le voir il faut lutter dès l’apparition des premiers symptômes sinon, telle une drogue, elle vous poussera à vous lever la nuit pour fouiller ses poches, à l’appeler sans cesse pour savoir où il est, et même à casser votre tirelire pour le suivre ou le faire suivre. Tout cela n’est pas bon, surtout si il n’y a pas lieu de s’affoler. Mais si il y a de forts soupçon?
Le fait de savoir si oui ou non il vous trompe est le sujet d’un autre article et d’une voyance par le tarot mais nous parlons ici des moments où il n’y a pas lieu de pensr que les choses vont mal, c’est-a-dire du moment où il faut lutter contre vous même.

Il faut se forcer

Pas le choix, après avoir fait une petit travail de questionnement sur soi-même pour savoir d’où pouvait provenir le mal, il faut surtout se prendre en main comme quand on veut arrêter de boire ou de fumer. Les séances interminables chez le psy n’ont pas d’autre but que de laisser passer le temps et de lui laisser faire son oeuvre mais pendant cela vous souffrez. La souffrance est normale c’est pour cela qu’il faut du courage pour se prendre en main.

Se prendre en main c’est se dire « non » quand on veut lire ses sms, c’est ne pas changer son trajet du soir pour le prendre en flagrant-déli d’adultère, bref c’est ne pas se laisser aller à faire des choses qui ne sont pas logiques. Il faut se dominer et se renforcer, c’est la seule solution.

Allez, on résume:

Il faut d’abord réfléchir aux causes de son malheur, dialoguer avec l’autre et se retenir de se laisser emporter par la spirale addictive en se forçant à être forte. Il ne faut pas se laisser aller, garder le contrôle de sa vie, ce n’est pas la jalousie qui commande.