Voir sans ses yeux, est-ce possible?

La vue demande de faire travailler deux de nos organes à savoir le cerveau et les yeux. Des personnes qui s’intéressent aux sciences parallèle mais aussi aux capacités de l’être humain ainsi que des écrivains se sont posés la question de savoir si il ne serait pas possible de voir juste avec le cerveau. Nous ne parlons pas là du développement des autres sens comme chez les aveugles mais bien d’une manière différente de percevoir les choses de manière pourtant sensible.

La vision extra-rétinienne

Vision extraretinienneManière de voir qui n’utilise pas les yeux, ce concept serait une découverte de Jules Romains écrivain de son état. Mais ce n’est pas tant l’écrivain qui parlait à ce moment que le passionné. C’est lui qui tenta en premier de faire connaître et de vulgariser la vision paroptique auprès du grand public.

Une capacité qui se travail

Le but de cette expérience est d’acquérir la capacité de voir même avec un bandeau sur les yeux. Cela permettrait de distinguer des lumières puis des couleurs pour arriver même à lire des livres. On imagine bien ce que cela peut impliquer pour des aveugles par exemple qui, si cela marchait, pourraient voir sans leurs yeux. Le but était bel et bien de pouvoir voir, pas seulement de distinguer les visages et les choses.

Les résultats

Comme nous pouvons nous en douter il n’a jamais été permis à des aveugles de retrouver une vision normale de leur environnement même avec beaucoup d’entraînement. Par contre les parapsychologues y croient au travers de la télépathie. ils ne sont pas les seuls à penser qu’il est possible de voir autrement qu’avec les yeux, ainsi René Maublanc publia en 1926 un ouvrage sur le sujet intitulé Une éducation paroptique. Là on ne parle pas de don surnaturel mais de capacité à voir des choses par les sensations comme le toucher, les sensations sur le visage par exemple. Si il n’y a pas de miracles, il est intéressant de noter qu’en utilisant moins nos yeux il est possible d’utiliser plus nos autres sens. C’est une manière plus poussée d’aborder le monde qui nous entoure car cela ne peut que nous aider à nous ouvrir l’esprit. C’est d’ailleurs ce que prônent de nombreux penseurs qui implorent les gens d’arrêter de ne penser qu’au travers de ce qu’ils voient mais de s’ouvrir à ce qu’ils ne voient pas de façon à développer des pensées complexes et même à trouver des explications scientifiques à des phénomènes naturels.

Son ouvrage: La Vision extra-rétinienne et le sens paroptique Recherches de psycho-physiologie expérimentale et de physiologie histologique de Jules Romains