J’ai des flashs qui me déstabilisent

Certaines personnes arrivent à avoir ce qu’elles appellent des visions. Elles voient des événements à venir à propos de la vie de leurs proches ou de personnes de leur environnement. Certaines personnes voient même des choses concernant le futur de l’humanité, ce sont des prophètes mais cela reste très rare.
Dans la majeure partie des cas les visions concernent des gens que l’on aime et c’est cela qui pose le plus de problèmes car les personnes qui voient des choses se demandent ce qu’elles doivent faire. Faut-il tout dire? Et si on nous prenait pour une folle? Voila une autre question importante.

Le problème du ridicule

Si les personnes vénales n’ont strictement aucune idée de ce que peut dire ce mot, si les personnes illuminées ont encore moins peur du ridicule, les personnes honnêtes, elles ont plus peur du regard de autres sur leur capacité à avoir des visions. En effet, depuis longtemps cela est considéré comme un signe de folie avec même aujourd’hui un certain penchant à penser que la personne qui entend des voix ou voit des choses est schizophrène. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. Certes il y a beaucoup d’autopersasion la plupart du temps mais il arrive que des gens aient vraiment des visions de l’avenir.

Pour surmonter cette peur du ridicule il n’y a pas d’autre choix que de parler de cela sur un ton léger pour que par a suite les autres voient par eux-mêmes que l’on a bien des visions. Car si on fait comme les astrologues et que l’on dit après coup que l’on avait tout prévu, forcément tout le monde dit qu’il peut en faire autant et cela tue la crédibilité. En revanche quand on prend le risque de parler de ses flashs et qu’ils se réalisent alors là, la croyance vient d’elle même. Mais encore une fois, il ne faut surtout pas trop se prendre au sérieux et parler comme le font les femmes dans les communautés car elles passent toutes aux yeux des autres pur des folles car elles parlent d’une manière trop irrationnelle.

Comment le dire aux personnes concernées?

Quand on voit u adultère ou une maladie, le fait de voir des choses devient lourd à porter. Il faut donc le faire comprendre à la personne concernée mais pas en parlant de voyance c’est plus prudent. A moins de parler à une personne qui croit fort en la voyance, il est préférable de suivre des chemins détournés et de faire attention à prévenir ou à mettre devant le fait accomplit en étayant ses visions avec des faits. Les faits sont le secret de la voyance sérieuse.