Lire l’avenir dans un crâne

Jusqu’au XIXè siècle on inspectait la forme des crânes pour connaître les prédispositions d’un individu à certaines capacités. Ce n’est pas une voyance dans un squelette mais c’est une approche que les scientifiques nommerons plus tard phrénologie et qui ne sera abandonnée que très tard, vers le milieu du siècle dernier. Cette méthode est rare aujourd’hui mais paradoxalement ce ne sont pas les voyants qui y croient le plus mais les publicitaires et autres responsables de ressources humaines qui pensent pouvoir voir dans ces penchants des choses intéressantes sur leurs clients ou employés. Certes ce n’est plus aujourd’hui ce qui se faisait au XIXè mais on s’en inspire fortement même si on se défend de le faire.

Ce qui se passait

C’est le plus souvent mes crânes des enfants qui étaient regardés pour savoir si ils seraient plutôt mathématiciens, commerçants, si ils auraient des prédispositions particulières utiles à la communauté. On peut parfois confondre cette voyance avec l’expression populaire “avoir la bosse de…” car si l’origine n’est pas la même, le résultat est pour sa part identique.