Le désir d’enfant, un désir égoïste?

De nombreuses personnes désirent avoir un bébé. Le terme de bébé est important, dans cette notion car nous allons voir que le fait de vouloir un bébé n’est pas pareil que le fait de vouloir un ou des enfants.

Le bébé

Il est mignon, fragile, il grandit vite, si vite que l’on peut presque le voir grandir à vue d’oeil. Le fait d’avoir ce petit à s’occuper est une responsabilité mais ce n’est pas toujours ce que voient certaines mères qui y voient la seule manière de réussir leur vie et de se sentir importante. N’entend-on pas souvent “ma plus grande réussite ce sont mes enfants?”.

Car c’est cela aussi avoir un enfant, c’est donner un sens à sa propre vie mais qu’en est-il de la vie de celui à qui on a donné la vie?

L’enfant

Le passage à l’âge d’enfant est le moment pour le petit de se confronter à la vie en société au moment de l’entrée à l’école mais aussi parfois pour la mère le moment de sortir de sa bulle et de se confronter aux autres parents. A ce moment, la compétition peut commencer et certaines le font trop. C’est le moment où des femmes se sentent obligée de vivre à travers leur petits et ainsi les faire crouler sous le poids du travail, des heures de musique et de cours de soutient. Mais il faut faire attention à cet état comme on peut s’en douter.

Tout n’est pas comme cela…

Il est vrai que tout n’est pas comme cela et que toutes les mères ne deviennent pas des tyrans avec leur enfants mais il faut aussi bien prendre conscience que faire un enfant ce n’est pas seulement faire un bébé. C’est faire le choix de la durée, de se dire qu’il ne faudra pas seulement changer ses couches mais aussi l’habiller, le nourrir, lui faire repasser ses leçons. Avoir un enfant c’est tout cela.

La fin de l’enfance

Après l’enfance c’est l’adolescence, c’est le moment où il faut arrêter de lui parler de jouets et de contes de fées et lui parler musique, chagrin d’amour, cours… C’est aussi le moment d’arrêter de lui parler car il veut son espace, il veut s’affirmer. Alors que l’on voyait un bébé en lui, il ne veut plus que voir l’adulte qu’il sera.

L’âge adulte

Il sera toujours là, avec son caractère, ses idées, ses besoins aussi. Un enfant c’est un adulte en puissance, un être qu’il faudra comprendre et accepter, un être avec lequel il faudra composer pendant de nombreuses années.

Alors le désir d’enfant est-il altruiste ou égoïste?

Soyons honnête, c’est au départ la seule envie d’avoir un enfant qui guide de nombreux parents, c’est un désir humain purement égoïste par nature, on veut un enfant. C’est par la suite qu’il faut être altruiste envers lui et qu’il faut savoir l’accepter sinon c’est la catastrophe mais ça, c’est une autre histoire…