Fin du monde en 2012

Et si l’apocalypse était pour demain?

On en parle cette année car ce serait la fin du calendrier Maya. Mais il faut savoir que la peur de l’apocalypse est toujours plus ou moins  présente et que régulièrement des prophètes en tout genres viennent nous mettre en garde contre la fin du monde. Celle-ci aurait du avoir lien plusieurs fois mais n’est encore jamais arrivée du coup on se demande si il faut y croire.

Des menaces qui se multiplient avec le temps

En effet, c’est un des seuls domaines de la croyance dont l’éventail augmente avec les connaissances scientifiques car avant on ne parlait que de feu, de foudre, d’inondations, en un mot de catastrophes naturelles alors qu’aujourd’hui on parle de tempêtes solaires, de météore, de séisme… Bien entendu il y a toujours la peur de la guerre mais le monde n’a pas connu depuis 2000 ans de période de paix totale. En effet, il y a toujours un conflit quelque part, c’est malheureusement humain.

 

Cette vidéo montre bien les différents aspects abordés et montre bien ce que nous disions plus haut c’est qu’aujourd’hui la science se met presque au service du paranormal tant certains la détournent pour justifier leurs croyances.

La logique

Ce qui est logique de penser c’est que la fin du monde aurait du arriver plusieurs fois déjà mais que nous sommes toujours là. Ensuite, le calendrier Maya s’arrête peut-être en 2012 mais rien ne nous dit que la lecture de ce calendrier est la bonne, car les chercheurs ne sont pas certains de la manière dont il faut aborder ce calendrier. Ensuite, pourquoi penser que les Mayas étaient de grands prophètes? On remet en cause les prophéties de la bible, de Nostradamus alors pourquoi penser que les Mayas seraient plus fort que les autres? Nous rappellerons que si la civilisation Maya était si avancée on utiliserait encore leur calendrier et qu’elle ne serait sans doute pas disparue.

Pour ce qui est des autres peurs, comme la guerre ou les astéroïdes, il se peut que quelque chose arrive mais de là à créer une véritable fin du monde, l’apocalyspe totale, il y à un pas que nous ne franchiront pas ici car nous nous souvenons des dinosaures qui se sont éteint mais que la vie, elle, a continué son chemin.