Histoire de la nécromancie

Pratiquer la nécromancie est une chose courante aujourd’hui dans les jeux vidéo et les livres d’héroic fantasy. Mais qu’en est-il de la vérité historique? Est-ce un mythe ou était-ce une pratique antique et moyen-âgeuse? Aujourd’hui on confond souvent nécromancie et voyance en croyant qu’elle consistait à faire renaître des humains morts mais en fait le mot mancie renvoie bien au fait de lire le futur dans les morts.

Approche historique

Deux grandes idées se posent quand on aborde ce thème de nécromancie à savoir le fait de prédire l’avenir en communiquant avec les morts, ce qui serait en fait une forme d’approche médiumnique, alors que le fait d’utiliser des corps est une autre approche.

Le fait de communiquer avec les morts est bien entendu l’approche la plus logique car elle consiste tout simplement à faire des séances de spiritisme.

SI nous avons vu que des oracles lisaient l’avenir dans le sang ou les entrailles de soldats mort au combat, il n’est fait allusion nulle-part à une pratique qui consisterait à avoir une attitude active envers les morts à savoir sacrifier des gens pour lire le futur. Certes dans les civilisations d’Amérique centrale le sacrifice humain était pratiqué mais ce n’était pas pour prédire le futur c’était pour satisfaire les Dieux.

La réalité

En vrai, la nécromancie n’est finalement rien d’autre que le fait de vouloir communiquer avec les morts pour connaître leur vision du futur et ce qui est présent dans le livres fantastiques n’est en fait qu’une déclinaison romanesque de cette pratique. Finalement la nécromancie n’est rien d’autre qu’une forme de spiritisme. Ainsi on fait état de nécromancie dans l’Odyssée d’Homère et dans la bible quand il est fait état divination par communication avec les morts mais rien de plus, ni sacrifice, ni réelle pratique clandestines  dans des caves ou autres catacombes.

Cartomancie de Marseille