Pavillon en banlieue et monospace, une vie de rêve?

Le fait de vivre une vie proche de la réalité est une chose qui fait mal à certaines femmes qui se voyaient avoir une vie hors du commun. Alors quelle est la meilleure manière de bien vivre sa vie de famille telle qu’elle est? Des réponses ici.

Mon enfant c’est ma plus belle réussite

Qui n’a pas déjà entendue cette phrase sortir de la bouche d’une femme qui n’a en fait rien réussit de bien spectaculaire? Femmes au foyer, femmes au bord de la dépression, elles sont nombreuses à se rendre compte que leur vie est plate et du coup elles fondent en leurs enfants tous leurs espoirs déçus. C’est pour cette raison que les femmes qui vivent au travers de leurs enfants font peur mais aussi ont ce côté pathétique qui nous fait aussi craindre pour l’avenir de l’enfant qui sera contraint de faire des choses qu’il n’a pas choisie. Cette attitude peut aussi nous toucher et quand on en prend conscience cela fait mal car c’est notre propre échec que nous voyons dans la glace.
Où sont passée ces rêves de ne pas être comme tout le monde? Où sont passés ces rêves de voyages, de réussite professionnelle? Quand la réalité de la vie nous rattrape à grands coups de factures et de places en crèche manquantes saupoudrées d’un soupçon d’embouteillages alors là, il est vrai que certaines d’entre nous ont envie de pleurer!

Une réalité identique pour tous

Famille stéréothypiqueSi les économistes disent que nous travaillons pour produire ce qui nous manque, il est clair que nous travaillons pour obtenir l’argent dont nous avons besoin. Cette réalité étant ce qu’elle est, on remarque qu’ils ne sont pas nombreux à partir faire le tour du monde avec leurs enfants et à vivre une vie hors du commun. 

De plus, de nombreuses femmes ne trouvent pas cette vie si difficile. Au contraire, le fait d’avoir ces petits tracas a ce côté rassurant qui n’est pas pour leur déplaire. En effet, en donnant un rythme à leur vie, ces choses à faire évitent à certaines d’avoir à trop penser aux questions existentielles et à ce qu’elles auraient  pu faire. Et puis il y a ces femmes au foyer très contente de rouler en monospace.

Mais les autres?

Les autres, celles qui sont malheureuses de ne pas avoir la vie qu’elles souhaitent doivent bien comprendre que la force de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition. Oui, si vraiment quelque chose ne va pas, il faut chercher à y remédier. Celles qui ont peur trouveront toujours une bonne raison de ne pas agir mais les autres trouverons toujours une solution pour corriger le tir. C’est ce qu’explique très bien le magazine psychologies en montrant des exemples concrets.  Même si cela doit passer par l’attente de la retraite ou du départ des enfants, il est clair que de nombreuses femme réussissent à vivre en pensant à elles. Le fait de se fixer des objectifs est une chose importante, le fait de ne pas se laisser faire par une vie toute tracée est un point important. En plus il ne faut pas oublier qu’il n’est nul besoin de tout changer pour mieux vivre, il est aussi possible de procéder à de simples ajustements.