Univers parallèles et phénomènes paranormaux

Qu'est-ce que les univers parallèles

Les phénomènes inexpliqués sont nombreux sur cette Terre et nous ne savons pas toujours en trouver les causes. Mais il est clair que nous avons tous connu des situations qui nous ont fait douter ou des personnes dans notre entourage à qui s’est arrivé. Si nous pouvons expliquer une grande partie d’entre eux par la psychologie ou des explications rationnelles, il existe toujours des doutes sur d’autres. C’est pour cette raison que nous nous posons aujourd’hui la question des univers parallèles car il se peut que certains phénomènes pourtant invisibles soient pourtant existants.

Même les plus sérieux y pensent

Le concept d’univers parallèles n’est pas quelque-chose qui sort du chapeau des seuls magiciens ou pratiquants de l’ésotérisme, c’est aussi ce une idée que partage certains parmi des plus grands scientifiques de la mécanique quantique. Au CNRS en France, on se pose cette question, la NASA aux États-Unis se la pose aussi. Ce n’est pas une idée folle car il y a une question simple que tout le monde se pose:

Si l’univers est infini, pourquoi continue-t-il de grandir?

En d’autre termes il se peut que l’univers soit une partie d’un autre univers, qu’il soit une partie de quelque-chose de plus grand que lui encore.
Tout cela est traité aujourd’hui par la physique quantique qui est la discipline de la science qui consiste à étudier la mécanique qui unit les grands principes de notre monde, de l’atome à l’univers.
Auparavant seuls les praticiens de l’ésotérisme essayaient de comprendre cela mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

La vision ésotérique

Selon eux, les phénomènes paranormaux sont le plus souvent attribués aux morts qui veulent nous faire passer des messages ou veulent jouer avec nos nerfs. Pour eux il n’y a pas de doute, les fantômes sont autour de nous et ils peuvent avoir de grands pouvoirs, ils peuvent nous aider à prédire l’avenir, ils peuvent nous toucher à la manière des esprits frappeurs et ils peuvent communiquer avec nous. Ces observations se font le plus souvent par les médiums, il arrive aussi que des gens aient eu des visions mais dans tous les cas il n’y a pas de véritable explication donnée.
Il y a en plus les paranoïaques qui voient dans ce concept une manière pour des forces obscures de contrôler le monde, introduisant encore un peu plus de discrédit sur ce sujet et encore plus de doutes dans l’esprit de ceux qui veulent comprendre.

Ce qu’en pensent les physiciens

Il n’est pas impossible que nous ne soyons pas le seul univers existants. Après tout, personne ne peut dire que nous sommes seuls dans notre univers alors pourquoi ne pas penser à autre chose d’encore plus grand? Cette idée est en plus très logique, c’est pourquoi elle est prise très au sérieux.
Ainsi, à la découverte d’un gigantesque point froid dans l’univers, certains en arrivent à penser que nous ne sommes pas la seule réalité.
Mais pourquoi alors parler d’univers parallèles? Nous pourrions en effet utiliser le terme de proche ou de contenant mais non. Le terme de parallèle est utilisé car cela les physiciens il est possible que nous existons dans plusieurs univers qui coexistent. De ce point de vue nous sommes tous clonés et nos clones vivent et agissent dans les univers parallèles et non pas complètement différents.

C’est sur ce point que nous avons un doute dans Esidia car si il est possible que nous ne soyons pas le seul univers possible, nous ne voyons pas pourquoi les autres devraient être des copies de nous?
Peut-être que dans ce cas, et lui seul, la théorie des conspirationnistes est la plus probable qui est de des extra-terrestres viendraient nous voir non pas de loin mais d’univers parallèles. Cela est peu probable en vérité pour la simple et bonne raison que personne n’a jamais communiquer avec les humains et que les gens qui affirment avoir été victimes d’enlèvement ou qui disent avoir été en contact avec ces ovnis ne peuvent rien prouver. Le plus simple est donc qu’il existe sans doute d’autres civilisations dans notre plan et qu’ils peuvent ou pourront venir nous voir.

Les scientifiques les plus sérieux pensent donc qu’il est possible que nous ne soyons pas uniques, ils ont peut-être raison mais maintenant reste à savoir dans quelles mesures et suivant quelles modalités.