Les anciens et les oracles

Nous connaissons l’importance que les Grecs entretenaient à la voyance. Toutes les franges de la population étaient concernées et intéressées par la divination. Avec l’arrivée des moissons mais aussi des problèmes de cœur ou de santé pour les plus modestes jusqu’à la guerre pour les conquérants, il était fort logique d’avoir envie de questionner les Dieux eux-mêmes pour obtenir des réponses. C’est par exemple ce que faisait la plus connue, l’oracle de Delphes mais aussi les prêtres qui répondaient aux questions de leurs clients. Ce qui étaient drôle c’est que les réponses dépendaient des sommes versées. Plus elles étaient fortes, plus elles étaient proches des attentes du client.

Une constatation riche d’enseignements

Le fait de vouloir connaître son futur en consultant un spécialiste n’est pas nouveau on le voit elle fait de voir ce même spécialiste adapter sa réponse à son client est aussi très intéressant. En, effet, les choses que nous voyons aujourd’hui ne sont pas si loin de ce qui se faisait à l’époque c’est pour ce que nous abordons le sujet aujourd’hui.

Avec des prix qui variaient en fonction de  la tête du client, on pouvait dire bien des choses. Aujourd’hui c’est pareil, bon nombre de voyants adaptent leurs réponses en fonction de la tête du client. En fonction de ce qui leur vient et pas seulement sur le net. Si aujourd’hui de nombreux témoignages vont dans le sens des bons voyants, il n’en va pas de même pour tout le monde. Ainsi, on le voit, l’homme ne change pas. On a beau dire ce que l’on veut, il ne change pas, c’est pour cela que ce qui compte c’est aussi de se faire sa propre opinion car aujourd’hui, contrairement aux Grecs, nous n’avons plus besoins de convaincre le peuple. Pourtant nous devons faire attention à ne pas donner nos sous un n’importe qui, encore une chose qui ne change pas!