Notre point de vue sur l’astrologie druidique

Nous pouvons trouver aujourd’hui de nombreux sites qui proposent des références druidiques dans leur prédictions astrologiques. C’est une manière de voir les choses différente de ce qui se fait d’habitude. La question est de savoir si cela apporte vraiment quelque chose à l’astrologie occidentale ou pas? Quelle relation entre les druides et les astres? Nous allons tenter d’en savoir plus ici même.

L’astrologie druidique, une petite mode

En réalité ce n’est pas ça qui est à la mode, ce qui est à la mode c’est de trouver de nouvelles manières d’aborder l’astrologie. Ces déclinaisons se trouvent dans les magazines féminins qui cherchent à proposer de nouvelles choses à leurs clientes en se démarquant des autres. Cette approche purement mercantile est bien en tant que divertissement mais il n’y a rien de sérieux là dedans. En effet, les dessins s’inspirent de certains mythes, ici du mythe des druides en l’occurrence mais pas de l’histoire des druides car il n’y a même pas de référence historiques dans la plupart des cas. Le plus souvent les designers qui font des dessins des articles s’inspirent de l’inconscient collectif, et donc maintenant des images de bandes dessinées mais presque jamais de l’histoire.

Donc l’astrologie des druides?

Elle a bien existée d’une certaine manière car les druides étaient des personnages aux multiples fonctions. Mai attention, quand on parle de cela, on ne peut pas donner de détails car il n’existe pas de texte écrits décrivant leur pratiques car à l’époque les druides n’écrivaient rien. Donc quand on parle d’astrologie druidique, on parle de pratique en réalité contemporaines, mercantiles et sans grand intérêt. Si c’est vendu comme tel alors mieux vaut fuir. Après, il n’est pas interdit de s’intéresser à de nouvelles choses mais l’astrologie occidentale est bien assez complexe comme cela. En fait, nous disons cela car de grands sites font payer ce genre de chose et c’est bien dommage car c’est un petit peu comme payer pour un horoscope qui paraîtrait dans le gratuitement dans le journal de Mickey.