Pour casser le travail d’un sorcier

Quand les anciens soupçonnaient un sorcier de travailler contre eux ils utilisaient des contre-sorts dont le but était de faire face aux travaux d’un autre mage ou d’une sorcière maléfique. Ce qui se passait c’est que l’on faisait tout un rituel qui avait pour but de contrecarrer non pas un mais tous les sorts jetés, c’était une manière de mettre l’autre sur la touche.

Un rituel assez simple à réaliser

Contre-sortIl fallait faire un cercle de protection avec du sel comme nous l’avons déjà vu dans ce site, puis il fallait faire tout un rituel simple accompagné de prières.

Ce que l’on faisait était de prendre un papier et on y notait le nom du mage. On pouvait aussi y dessiner quelque chose rappelant son effigie. Puis on le liait d’une corde en prononçant une prière. Enfin en cachait le tout dans une boite pour mieux en symboliser l’enfermement.
L’histoire ne dit pas si tous les pouvoirs du sorcier étaient annulés ou si seule la partie nous concernant était parée.

Un rituel sans risques

C’est un point important car il est assez rare pour être souligné. En effet, ce sortilège n’était pas réputé dangereux du tout. Il ne se retournait pas contre son lanceur et pouvait même être lancé par des sorcières débutantes. Pour se faire il fallait tout de même bien se concentrer et bien suivre le protocole d’action car il était aussi facile à rater.

Une petite astuce

Les personnes qui faisaient ce genre de chose savaient qu’elles ne pouvaient pas fabriquer une boite ou en acheter une alors elles utilisaient une enveloppe. Aujourd’hui il est possible d’utiliser une boite d’allumette et d’y mettre le papier. ce qui compte c’est de ne pas ouvrir la boite. Au pire, si on veut s’en débarrasser, mieux vaut la brûler mais il ne faut pas l’utiliser plusieurs fois.