Il n’aura échappé à personne que l’homme est un animal social. Aristote disait même “L’homme est un animal politique“.  C’est-à-dire qu’en tant qu’être pensant, il ne peut pas vivre seul car c’est au contact des autres que se développe sa pensée et son intelligence.
Certes, chez nos politiciens le mot intelligence n’est pas toujours le plus approprié mais cela illustre bien le fait que l’humain n’est rien sans sont rapport à l’autre.

Le besoin de rapport à l’autre

Passées ces considérations anthropologiques, beaucoup souffrent de ne pas avoir d’amis et se demandent souvent pourquoi? Le fait de connaître du monde relève souvent d’un certain hasard qui va nous permettre de rencontrer des gens.

On rencontre des gens au travail, en voyage, avec des amis qui nous présentent des gens.

Les amis que l’on trouve sur les réseaux sociaux le sont rarement et sont très souvent l’expression d’un isolement social fort.

 

Le drame des réseaux sociaux

Pourquoi n’est-il pas identique d’avoir des amis virtuels et des réels? C’est parce que sur les réseaux sociaux les échanges sont brefs, de mauvaise qualité et répétés.
Prenons un diner avec des amis: dans ce cas on a deux ou plusieurs personnes qui sont les unes à côté des autres et qui vont interagie et discuter pendant deux heures ou plus.
Au cours de ce diner des idées vont être échangées et surtout développées. Que l’on parle de l’actualité, du dernier film que l’on a vu ou des problèmes de santé de sa mère, on parle pendant un moment en ayant pour obligation de construire un discours et des phrases complexes.

Par opposition, sur les réseaux sociaux, on ne fait que des phrases courtes, le plus souvent bourrées de fautes, et on n’a que très peu d’échanges avant de passer à une vidéo ou un contenu suivant sur lequel on se contentera de placer un petit dessin préenregistré symbolisant notre opinion.

Les émoticônes sont les ennemis de la pensée.

Le côté sentimental de l’amitié

Il ne faut pas oublier qu’avoir des amis c’est aussi avoir des petits amours. Il y a certaines histoires d’amitiés qui font aussi mal qu’une histoire d’amour si elles se terminent.

Simplement, les grandes histoires d’amitiés durent le plus souvent bien plus longtemps que les histoires d’amour.

C’est pour cette raison que les gens qui n’ont pas d’amis se consolent auprès de leurs parent quand ils ont une peine de cœur alors que les autres vont le plus souvent vers leurs amis.

On le voit donc, se faire des amis est une chose très importante.

Mais alors pourquoi ne pas arriver à se faire des amis?

D’abord parce que nous venons de voir qu’il ne faut pas confondre amis sur internet et amis dans la vie réelle. Connaître une personne en vrai ne sera jamais pareil.

Avoir un bon copain, comme le dit la chanson, c’est sortir ensemble. Ce terme de “sortie” est très important. Avec un amis réel on sort. Donc on ne reste pas chez soi, on se confronte au monde et même parfois on le visite ce qui est enrichissant et ce qui favorise l’apparition de nouvelles connaissances.

Il ne faut pas rester chez-soi, car c’est la meilleure manière de ne pas se faire d’amis.

Mais une erreur à faire est de sortir avec la seule intention de se faire des amis car dans ce cas on peut avoir tendance à aller dans les mauvais endroits comme les boites de nuit mais surtout avoir une attitude pressante qui peut faire fuir les autres.
Car qu’y a-t-il de pire que de rencontrer un “mec bourré” dans une boite de nuit? Ce n’est pas comme ça qu’on se fera des amis.

Donc nous avons là déjà deux raisons: le fait de rester chez-soi et/ou de sortir aux mauvais endroits.

Mais il y a sans doute une autre raison: Vous.

Êtes-vous en mesure de vous faire des amis? C’est vraiment la question la plus difficile de la Terre car il n’y a rien de plus compliqué que de faire son auto-critique.
Parfois on est tellement centrées sur nous-mêmes que l’on n’écoute plus les autres. Or, l’échange c’est une partie d’écoute et une partie de discours. C’est ce que l’on appelle “échange” ou “dialogue“.

Revenons à Aristote. Si il nous parle de l’homme comme d’un animal politique c’est parce qu’il nous parle de l’homme comme d’un être qui a besoin de poser les choses. Il doit écouter, analyser, comprendre et s’exprimer.
Sans écoute, il n’y a pas d’amitié possible. Il faut donc apprendre à aimer les autres ou tout du moins apprendre à les écouter pour dialoguer avec eux.

Et puis il y a le problème des préjugés. Si à chaque fois que l’on rencontre quelqu’un on le catalogue avant même d’avoir conversé avec lui alors on a peu de chances de se faire des amis.
Ce que l’on voit d’abord chez quelqu’un se sont ses différences avec nous. Mais quand on fait un petit bout de chemin avec lui alors on se trouve des points communs et alors l’amitié peut naître.
C’est impossible sur les réseaux sociaux car on catalogue trop vitre et on passe trop vite d’une personne à l’autre.

Le manque de confiance en soi

Certaines se trouvent laides, d’autres se trouvent inintéressantes. Mais toutes on déjà remarqué des couples mal assortis: Lui est moche comme un poux et elle jolie ou le contraire.
Le point commun de ces gens est de ne pas se dire que la personne qui sera en face va toujours les aimer.

On n’est pas moche ou inintéressante pour tout le monde. Au contraire, il y a toujours quelque-part quelqu’un à qui l’on plaît.

Surtout qu’on parle d’amitiés ici, pas de faire sa vie et de se marier.

Donc cette question de la confiance en soi est en réalité hors de propos. C’est en fait une bonne raison que l’on se trouve pour rester inactive.

Le cas de la trahison précédente

Comme dans un couple, il se peut qu’il y ait une sorte de rupture douloureuse avec un ou une amie. Cela est traumatisant. Mais encore une fois c’est une bonne excuse.

En effet, l’humain se fait à tout. Il est capable de revivre une histoire d’amour, il est capable de revivre une histoire d’amitié de la même manière qu’il est capable d’oublier long séjour à l’hôpital. C’est pour cette raison que même ceux qui ont connu la guerre arrivent à se reconstruire par la suite.

Et puis il y a l’emploi du temps et la question de l’argent

Trop de femmes se réfugient derrière cette raison en disant qu’avec leur rythme de vie elles ne peuvent pas trouver une seconde à elle.
Est-ce vrai? Pas du tout de temps dans une journée ou dans l’année? Pas de temps de sortir un peu? Il y a des tas de choses à faire qui sont gratuites.

Il est aussi possible de voyager pendant son temps libre.

Il est aussi possible de s’inscrire à un activité sportive ou culturelle.

Sauf que cela demande de sortir de sa bulle et d’aller vers les autres. Car elle est là la vraie raison: On se trouve des excuses.

Mais ce n’est pas en rejetant la faute sur les autres qu’on se fait des amis. Comme un alcoolique, il faut prendre la décision d’arrêter de boire car si c’est celle d’un juge ou d’un tiers, on ne s’arrête jamais.
Avec les amis c’est pareil, il arrive un moment où il faut se bouger, il faut prendre la décision de se lancer c’est le seul moyen de réussir à sortir et à retrouver une petite part de bonheur.