Laver à grandes eaux

Se laver est la première chose que les femmes victimes de viol on envie de faire. Si ce genre de rêve revient souvent hanter les nuits d’une rêveur c’est sûrement qu’il y a une signification derrière. Il faut cependant prendre l’interprétation des rêves avec des pincettes, surtout celui-ci car il ne faut pas non plus sombrer dans la psychose. Nous allons examiner tout cela dès maintenant. 

Besoin de se purifier

Au propre comme au figuré si on passe beaucoup de temps à se laver et que la saleté ne part pas, si on passe beaucoup de temps à se savonner mais que l’impression de saleté est toujours là alors que nos mains ou tout autre partie du corps est propre alors c’est que l’on ressent le besoin de se purifier de mauvaises pensées ou d’une expérience traumatisante.

On se lave pour rien

Là c’est plus rare mais il y a des gens qui n’ont pas de problèmes particulier, qui n’ont pas connu de vrais soucis et pourtant ils rêvent de se laver alors même que dans le rêve ils ne sont pas sales. Là ce qui se passe c’est que l’on ressent plutôt un besoin de revenir à une certaine éthique. Il se peut que la personne qui rêve ne soit pas très fière de ce qu’elle fait au quotidien, c’est une prise de conscience. Cela arrive quand on ment par exemple.
Mais c’est aussi et surtout le fait de répéter des choses inutiles qui est pointé ici. Par exemple quand on regarde 50 fois ses mails dans la journée. Quel intérêt? L’intérêt est de perdre assez de temps pour ne pas avoir à affronter la réalité et faire effectuer les vraies choses importantes.

Voir une personne se laver

C’est avoir accès à une partie de son intimité. C’est à la fois le fantasme et le désir de partager le quotidien d’une personne que l’on trouve belle.

Un ouvrier qui se lave

On se rappelle tous de cette image des ouvriers de Tchernobyl qui se lavent après l’explosion de la centrale ou ces scientifiques en combinaisons qui se lavent après avoir été en contact avec des microbes. C’est une image qui apparaît quand on craint la maladie, la pandémie avant un voyage par exemple. Cette peur traduit un dégoût des autres et une certaine agoraphobie.