Faut-il faire l’amour à tout prix?

Il n’est pas si rare de voir une certaine routine s’installer dans le couple y compris à ce niveau. Ce qui compte c’est de sauver les apparences ou de se convaincre que tout va pour le mieux. Entre la pression des magazines, la pression même de la société qui fait croire qu’il faut être performant pour exister, le fait de se sentir “normal” passe souvent par des sacrifices qui ne sont peut-être pas si utiles que cela. Voyons ce problème en détails pour trouver des solutions à une chose qui n’est peut-être au fond pas si grave.

Les faits

Des gens en arrivent à vivre une vie sans rapports et uniquement basées sur la routine. Cela est le plus commun quand on parle de routine. Mais il existe un autre problème qui est le problème de la sexualité machinale, celle qui fait que l’on fait les choses non pas pour soi mais pour l’autre.

Pas si grave

Si nous avons parlé du fait que cela n’est peut-être pas si grave en introduction c’est parce que le fait de faire les choses sans grande conviction est tout de même positif car c’est faire les choses. En effet, derrière cela il y a quand même une certaine preuve d’amour car bon nombre de couples qui ne partagent rien ne partagent même plus cela alors que le fait de continuer à avoir des rapports est presque en soi une preuve d’amour.

Des solutions

Si on e arrive à voir un conseiller conjugal c’est que l’on est tellement proche de la fin qu’il en devient presque préférable de sauter le pas de la séparation. Mais comme nous l’avons u, il y a fort à penser que des sentiments soient toujours présents dans le couple. Simplement fatigue, enfants, mais aussi problèmes en tous genres viennent faire du mal à la relation. Mais au fond, ce qui manque ce n’est peut-être qu’un petit peu d’envie, comme au premier jour. Cette petite flamme qui brûlait au début de la relation n’est peut-être qu’une lueur aujourd’hui mais elle est toujours là.

Pour ranimer cette flamme, il serait vain de se dire qu’il faut aller voir un spécialiste qui ne fera que “mathématiser” les choses. Ce qu’il faut c’est retrouver du naturel mais pour cela il ne faut justement pas forcer le naturel. Ce qu’il faut au contraire c’est se créer des occasions, prendre des vacances, donner les enfants aux grands parents et surtout ne pas avoir peur de ses fantasme les. La clé est sans doute là, dans le fait de se libérer et de partager quelque chose de nouveau avec l’autre que l’on aime.

Mais si on aime plus?

Vraiment plus? Là, forcément c’est différent mais dans ce cas personne ne lira vraiment cette page. Non, la plupart du temps, on ne peut mentir avec la sexualité et sauf rares cas, le manque de désir n’est pas un manque d’amour c’est juste l’expression d’une certaine fatigue morale et c’est contre elle qu’il faut lutter en premier et ensuite le reste suivra.