La roue du destin

C’est peut-être la plus grande manière de lire l’avenir. Ce qui compte c’est de bien faire les choses.
Bien commencer. C’est ce qui est le plus important car nous devons dire que nous ne parlons pas de la roue de la fortune dans le tarot de Marseille mais bien d’une roue du destin que l’on tourne. Alors comme cette méthode est rare, voire inutilisée, on ne sait pas trop par ou commencer alors nous allons en parler.

Un peu de travaux pratiques

Nous n’allons pas faire une roue énorme comme dans les jeux télé mais nous pouvons faire quelque chose de simple. Oui, nous pouvons faire les choses nous-mêmes, c’est possible!

C’est possible et c’est même très bien car les cartes, les runes sont rarement utilisées retournées, du coup elles présentent un déséquilibre entre le positif et le négatif. La plupart des choses vues sont statistiquement positives alors qu’il existe du négatif qu’il faut aussi regarder en face.

Avec la roue du destin on peut pallier à ce problème. Il suffit de dessiner un cercle avec un compas sur une feuille et de la diviser en huit parties égales. Ensuite il faut y inscrire en les intercalent des expressions simples et courtes sur le cœur, le travail, la santé, les relations sociales. En ayant cette symétrie entre positif et négatif, il suffit de faire tourner une flèche au centre du cercle. Comment? Une pièce de monnaie que l’on fait tourner sur la tranche et le tour est joué, il suffit d’y dessiner une flèche sur chacune de ses faces.

C’est une bonne manière de ne pas se laisser faire par des réponses parfois trop gentilles mais attention, il faut aussi se préparer à la vérité sans pour autant tout voir en noir. Alors attention, dans ce cas, c’est de soi-même dont il faut se méfier.