L’avenir dans la boue

Pelos en Grec ancien signifie marais qui renvoie aussi à l’idée de vase. Ainsi lire l’avenir dans la vase serait le but de la pélomancie.

Comment faisait-on?

On lisait sans doute l’avenir dans la texture de la boue. Si elle était liquide alors c’était un bon présage financier alors que si elle était sèche c’était un mauvais signe.

La couleur devait aussi être un signe important. Pour pouvoir lire l’avenir il fallait bien regarder si elle était claire ou foncée, si elle avait des tâches, ce qui était mauvais signe, ou pas.

Son odeur. La boue ne sent jamais bon, surtout si elle vient des marais où elle stagne depuis longtemps. Du coup ce critère devait aussi avoir son importance.

Opportunité de lire l’avenir par ce moyen

C’était un moyen de voir des présages, de prédire les récoltes possibles.

Cartomancie de Marseille