Les bêtes sauvages ont-elles un pouvoir de voyance?

Le fait de pouvoir ressentir des choses, des présences, des esprits n’est pas l’apanage des médiums. En effet, depuis toujours on se demande si les animaux ne peuvent pas ressentir des présences cachées ou avoir des sensations concernant des catastrophes naturelles avant tout le monde.

Instinct ou don de voyance?

C’est la question qu’il faut se poser. En effet, du cheval sauvage au petit chat de salon, il semble que les animaux aient une capacité à ressentir des choses que l’homme ne voit pas ou que l’homme n’arrive à voir que trop tard. Alors la question est de savoir si ils sont connectés à des forces surnaturelles ou si ils peuvent juste avoir assez de capacité sensorielles pour pouvoir voir avant nous des choses qui de toutes façons arrivent peu de temps après.

Ce qui est vrai

Les animaux avant d’être des médiums sont des proies ou des prédateurs. Dans la nature sauvage il n’y a aucune place pour les êtres incapables de lire leur environnement. Comme le lion doit avoir de bons yeux pour voir ses proies, un bon odorat pour bien les sentir, il est clair que le lapin doit être capable de sentir ses prédateurs si il f=veut s’en protéger, sa vie en dépend.

Les éléments sont aussi un paramètre trop souvent oublié car les animaux n’ont pas de maison préconstruite, de vêtements pour les protéger, ni d’outils pour concevoir des éléments pouvant leur permettre d’interagir sur leur environnement. Faute d’artefacts pur les aider, les animaux n’ont pas d’autre choix que de développer leurs sens et au fil du temps seuls les spécimens ayant leur sens les plus développés survivent améliorant ainsi l’espèce à laquelle ils appartiennent.

Donc les animaux ne sont pas médiums, ils arrivent juste à ressentir mieux les choses que les humains qui ayant tellement l’habitude d’avoir un lit et un toit pour dormir en oublient d’écouter la nature qui les entoure…